top of page
Rechercher
  • Gabriel

Les violences basées sur le genre (VBG) : un défi de développement pour l’Association Munyu

Dernière mise à jour : 4 juil. 2023



Sensibilisation de la mobilisatrice communautaire, sur les VBG à Bérégadougou (Projet CIAUD CANADA)


Les Violences Basées sur le Genre (VBG) constituent un problème sociétal qui relève ou non de la volonté d’une catégorie de personnes à marquer sa suprématie. Depuis sa création, l’Association Munyu des Femmes a toujours œuvré en faveur de la lutte contre les violences faites aux femmes. De ce fait, elle a mené des actions avec le soutien de ses partenaires dont UNICEF, Population Council.

Aujourd’hui à travers les projets P21 (Protection et VBG) et CEFM/GAC en partenariat avec CIAUD Canada d’une part et l'ONG Save The Children International d’autre part, l’Association Munyu des Femmes engage des actions à la base pour apporter des réponses à ces pratiques qui posent un réel problème de développement.

Munyu s’est d’abord investi à outiller ses superviseurs et facilitateurs sur la question des VGB. Les superviseurs et les facilitateurs ont à leur tour renforcé les capacités des leaders communautaires sur les thèmes et sous thèmes liés aux VBG. Des thématiques comme l’égalité de genre, les droits de la femme/fille, le mariage d'enfants, la santé sexuelle et reproductive, les exploitations et les abus sexuels (EAS), la cohésion sociale… sont développées au sein de la communauté. Les leaders, les femmes et jeunes formés sont les champions et championnes d'égalité de genre. Ils sont des relais dans la lutte contre les VBG et mènent aujourd’hui des activités de sensibilisation dans leur communauté. Les lieux de sensibilisation sont entre autres, les espaces sûrs aménagés pour recevoir les jeunes, les mosquées, les cérémonies de mariage, de baptême...


Sensibilisation du gestionnaire des cas de VBG, sur les VBG à Banfora (centre de formation de Munyu) (Projet CIAUD CANADA)

Des retours d’informations et des témoignages, il ressort que plusieurs personnes ont expliqué qu'il y a certains actes qu'elles posaient et dont elles n'avaient pas conscience et qui constituaient une violence basée sur le genre. Ce sont entre autres les insultes, les coups portés, le refus de scolariser sa fille, l’excision, le mariage forcé et précoce, le refus de laisser sa femme mener une activité génératrice de revenus. Cela témoigne d’une avancée considérable dans le combat mené par Munyu et ses partenaires pour un changement de comportement.

Sensibilisation de la championne d’égalité de genre, sur les VBG à Soubakaniedougou (Projet CIAUD CANADA)


Somme toute, le travail de Munyu contre les VBG est axé sur deux (2) points :

- La prévention à travers des activités de sensibilisation et de mise en place des mécanismes de partage d’informations au niveau communautaire ;

- L’accompagnement des victimes des VBG qui se traduit par l’écoute et le référencement.

Munyu entend renforcer son réseau de partenariat et aller au-delà de l’écoute et du référencement pour atteindre la prise en charge concertée avec les autres acteurs qui interviennent dans la région des Cascades. Les premiers secours, la prise en charge psychosociale, sanitaire, juridique doivent être systématiques et accessibles à toutes les victimes dans la Région des Cascades. Autant de défis auxquels s’attaquent Munyu et ses partenaires pour tenter de cicatriser les plaies et à terme, éradiquer les Violences Basées sur le Genre.

Sensibilisation du leader musulman, sur les VBG à Ouéléni (Projet CEFM/GAC)


17 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page